je_craque.jpgJosé Martínez de Velasco, le responsable du blog espagnol El Trastevere, pose une série de questions au Délégué Pontifical. Original ici.

Deux ans après le communiqué du Saint-Siège qui faisait suite au rapport des Visiteurs Apostoliques, il serait bon que quelqu'un réponde enfin aux questions que tout le monde se pose, et qui agitent autant les réseaux sociaux que les médias :

  1. Pourquoi le père Alvaro Corcuera, ainsi que d'autres supérieurs, à Rome ou ailleurs, continuent-ils à occuper des postes de direction à la tête de la congrégation et de ses territoires ?
  2. Pourquoi la Légion n'a-t-elle toujours pas demandé pardon publiquement aux victimes du déprédateur Maciel et ne s'est-elle toujours pas engagée sérieusement à dédommager les victimes ?
  3. Pourquoi la Légion continue-t-elle à étouffer les cas d'abus sexuels ?
  4. Pourquoi ceux qui ont étouffé des scandales – et dont les noms sont sur toutes les lèvres – continuent-ils dans la Légion, bien qu'à l'abris des regards ?
  5. Que s'est-il passé avec les enfants – reconnus ou pas – de Maciel ?
  6. Comment se fait-il que le voeu privé soit réapparu dans le brouillon des nouvelles Constitutions, sur lesquelles la Légion travaille actuellement pour les réformer ?
  7. Pourquoi les questions concernant la Sécurité Sociale des religieux, prêtres et consacré(e)s n'ont-elles toujours pas été traitées, de sorte que ceux qui exigent le respect de leurs droits légitimes soient obligés de passer par les tribunaux ?
  8. Pourquoi les supérieurs de la Légion ont-ils fait appel à une agence extérieure pour faire la lumière sur les affaires de pédophilie, alors que depuis des années et jusqu'à présent, il y a des personnes qui n'ont eu de cesse de dénoncer ces affaires, malgré les persécutions et les pressions de tous genres (et même les calomnies) qu'ils ont subit et qu'ils continuent de subir ?
  9. Pourquoi les informations relatives à l'enquête que le Saint Siège réalise sur sept auteurs présumés d'abus sexuels ont-elles été rendues publiques précisément maintenant... alors qu'on sait parfaitement qu'il y a de nombreux autres cas, et que tous ont été déjà dénoncés – avec nom et prénom – dans de nombreux forums, et cela depuis des années ?
  10. Pourquoi l'affaire du père Thomas Williams a-t-elle été rendue publique précisément maintenant ?
  11. Pour la Légion n'a-t-elle pas pris le temps de s'interroger sérieusement sur le fait que tous les membres de la famille Oriol ont quitté, les uns après les autres, la Congrégation ? Pourquoi la Légion n'évoque-t-elle pas la question du patrimoine immense que cette famille a mis à la disposition de la Légion ?
  12. Pourquoi Benoît XVI ne s'est-il pas réuni avec les victimes d'abus sexuels de la Légion, lors de sa dernière visite au Mexique ? Comment a-t-on pu tolérer que la Conférence épiscopale mexicaine n'ait rien fait pour programmer une telle rencontre ?
  13. Quelle est la raison des attaques qu'Alberto Athié a subit au cours des dernières semaines, de la part de la Conférence épiscopale ?
  14. Pourquoi la lettre de Juan José Vaca, adressée au Pape et dans laquelle il lui demandait pourquoi il ne s'était pas réuni avec les victimes au Mexique, n'a-t-elle pas eu de réponse ?
  15. Pourquoi la lettre si émouvante, sincère et courageuse de Nieves Garcia, adressée au père Montan, n'a-t-elle pas eu de réponse ?
  16. Combien de temps, cardinal De Paolis, devrons-nous s'interroger sur les raisons de votre inefficacité suggérée ou imposée ?
  17. Enfin, Éminence, quand aurons nous enfin l'occasion de constater que la vérité nous rendra et vous rendra libre ?