Cette nouvelle nomination a été faite malgré les réticences de 56 ministres des Affaires étrangères ainsi que de l'Archevêque Mamberti, Secrétaire pour les Relations avec l'Etat du Vatican, qui avaient loué les résultats exceptionnels obtenus par le représentant précédent et avait appelé à un renouvellement de son mandat. Dialogue Ireland avait déjà dénoncé M. Introvigne, à propos de son soutien et de sa défense du fondateur des Légionnaires du Christ, le père Marcial Maciel Degollado.

Quelques exemples des articles de M. Introvigne pour défendre le père Maciel contre les accusations d'abus sexuels ont été reproduits ci-dessous. Ces articles ont ensuite été retirés du site du CESNUR http://www.cesnur.org/ sur lequel ils avaient été publiés, si bien que nous avons pris le parti de fournir l'intégralité du texte ainsi qu'une capture d'écran des pages originales.

Extrait de " Le Saint-Siège et les Légionnaires du Christ: Fiction et Réalité  "Capture d'écrantexte ):

« Après dix ans de controverses, le Saint-Siège a pris une décision à l'encontre du père Marcial Maciel - fondateur et, jusqu'en 2005, supérieur général - de la congrégation religieuse des Légionnaires du Christ. Alors que le père Maciel a été accusé d'abus sexuels par un groupe d'anciens légionnaires - des abus qui auraient eu lieu, pour la plupart, au cours des années 1950, - d'autres anciens légionnaires ont témoigné s'être vus proposer de l'argent pour participer à des fausses accusations contre père Maciel. Remarquez bien que les accusateurs, qui appartiennent à une sous-culture infestée d'avocats prêts à tout pour exiger des millions de dollars de dédommagement à l'Église Catholique, pour des cas d'abus réels ou présumés, n'ont jamais cherché à déposé une plainte devant un tribunal civil. Ils savaient certainement qu'ils auraient été immédiatement rejetés des tribunaux, avec leurs histoires à dormir debout, dont ils prétendent s'être « souvenus » après tant d'années.
...
Les moyens de l'Église ne sont pas les moyens des tribunaux des hommes. Dans ce dernier cas, les ennemis du père Maciel auraient été facilement déboutés.
...
Le Saint-Siège n'a donné aucune confirmation sur les soit-disantes sinistres révélations sur le Père Maciel et les Légionnaires du Christ. Le communiqué de presse ne signifie en aucun cas que ce que certains livres affirment au sujet du père Maciel est vrai. En fait, ces livres attaquent le Père Maciel pour attaquer les Légionnaires du Christ, leur théologie, leur apologétique, leurs écoles et leurs universités.

Il est à noter que, depuis cet article de M. Introvigne, les Légionnaires du Christ ont indiqué sur leur site web : " Nous avions pensé et espéré que les accusations portées contre notre fondateur étaient fausses et infondées, car elles contredisaient l'expérience que nous avions de lui personnellement et de son travail. Cependant, le 19 mai 2006, le Bureau du Saint-Siège a publié un communiqué de presse annonçant les conclusions d'une enquête canonique que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) avait initié en 2004. A cette époque, la CDF avait atteint suffisamment de certitude morale pour imposer une grave sanction canonique suite aux accusations portées contre le père Maciel, lesquels comprenaient des abus sexuels sur des petits séminaristes. Par conséquent, même si cela nous a consterné, nous devons reconnaître que ces actes ont effectivement eu lieu."

Le livre auquel M. Introvigne fait référence est " Vows of Silence: Les abus de pouvoir sous le Pontificat de Jean-Paul II "(Une analyse du livre est disponible ici ) écrit par Jason Berry et Gerald Renner. M. Introvigne fait lui aussi une présentation personnelle du livre dans cet article : Deux Yankees du Connecticut à la cour du Père Maciel: les stéréotypes anti-sectes et anti-catholiques de "Vows of Silence" ( Capture d'écran , texte ), dans lequel il expose les raisons pour lesquelles il récuse les accusations :

Quand Mark Twain a publié son livre Un Yankee à la cour du roi Arthur, la plupart des critiques catholiques, mécontents, ont dénoncé l'anti-catholicisme de Twain. En fait, l'attitude de Twain était peut-être plus anti-religieuse qu'anti-catholique. Et son livre était drôle. Aujourd'hui, l'humour est parti, et l'anti-catholicisme, s'étant approprié à ses fins les stéréotypes des militants anti-sectes, n'est plus drôle du tout. Et même passablement laid. Il apparait que l'anti-catholicisme est bien la dernière des discriminations encore tolérée et qu'une véritable ligue d'anti-diffamation Catholique s'avère de plus en plus nécessaire, quand on lit le livre Vows of Silence : the Abuse of Power in the Papacy of John Paul II (New York : Free Press, 2004) écrit par les journalistes Jason Berry et Gerald Renner du Herald Tribune, un journal du Connecticut.
...
Dans sa partie centrale, le livre essaye de réchauffer un vieux plat. En 1997, les auteurs avaient en effet publié, dans le Hartford Courant, les accusations provenant d'un petit nombre d'anciens membres de la congrégation religieuse catholique des Légionnaires du Christ qui accusaient le fondateur de cette congrégation, le père Marcial Maciel (un ami intime de Jean-Paul II), d'avoir abusé sexuellement d'eux dans les années 50, alors qu'ils étaient séminaristes. Selon les aveux des auteurs eux-mêmes, les médias américains ont manifesté peu d'intérêt pour cette affaire, peut-être parce qu'ils avaient déjà été échaudés par des cas similaires élaborés par des soit-disantes victimes, vingt ou même parfois quarante ans après les « faits ». Il faut dire également que les avocats de la Légion, à cette époque, avaient apporté à la connaissance des principaux médias les témoignages sous serments d'autres anciens séminaristes, affirmant qu'on leur avait donné de l'argent pour proférer des fausses allégations contre Maciel. Les accusateurs avaient été rejetés, à plusieurs reprises, des tribunaux ecclésiastiques catholiques.
...
Les auteurs, pour définir les Légionnaires du Christ ou d'autres groupes catholiques comme l'Opus Dei, utilisent abondamment la littérature anti-secte relative au « lavage de cerveau », au « phénomène d'emprise » et à ces prétendues analyses que seuls d'anciens membres seraient à même de faire correctement. A ce compte là, tous les membres actuels et les anciens membres qui ne critiquent pas leurs anciennes communautés, seraient sous les effets du soit-disant « lavage de cerveau », et ne seraient donc pas crédibles. D'autre part, les auteurs ont su tiré profit du fait que des catholiques ont eu parfois recours à ces stéréotypes pour attaquer l'Eglise de Scientologie ou le mouvement Moon.

C'est ici que nous arrivons à la véritable raison du congédiement de M. Introvigne. L'Irlande, à cause d'événements récents, est devenue très consciente des manipulations qui se cachent derrière les accusations d'«anti-catholicisme». Cette même manipulation s'applique aux descriptions caricaturales de M. Introvigne à l'égard de ce qu'il appelle «la littérature anti-sectes». Dans les deux cas, des personnes lésées ont été ignorées. Je pense que la phrase suivante, extraite du communiqué des Légionnaires du Christ, mérite d'être citée:

Une fois de plus, nous exprimons notre tristesse et notre chagrin à toutes les personnes blessées par les actions de notre fondateur.
...
Nous demandons à tous ceux qui l'ont accusé par le passé de nous pardonner, à ceux que nous n'avons pas cru ou que nous n'avons pas su écouter, étant donné qu'à cette époque nous ne pouvions pas imaginer qu'un tel comportement ait pu avoir lieu.

Comme nous l'avons dit plus haut, la nomination d'un nouveau représentant est un signe important. Nous souhaitons nos meilleurs voeux de réussite au nouveau représentant, l'ancien juge de la Cour suprême Catherine McGuinness.

  • * * * *

Mes commentaires:

Je trouve très triste que cet homme, qui a enfreint toutes les règles de base de la déontologie et qui passe son temps à défendre des criminels ou des groupes tendancieux (en croyant, dans sa folie, servir les intérêts de l'Eglise) n'ait jamais présenté ses excuses aux victimes de Maciel

Au moment de la sortie du livre "Vows of silence", des responsables de l'Eglise lui avaient demandé son avis d'expert - et lui, leur avait offert en retour une relecture complètement idéologisée du bouquin, sans prendre, bien sûr, le soin de décrocher son téléphone pour rencontrer les victimes. Inutile, puisque, de toutes façons, les accusations devaient être fausses!

Ce qui est grave, me semble-t-il, c'est que ces personnes qui récusent a priori toutes critiques contre l'Eglise, participent en fait à créer des zones d'impunité dans l'Eglise... Et j'ajoute que c'est une véritable catastrophe pour le gouvernement de l'Eglise: car les autorités de l'Eglise ont précisément besoin de pouvoir s'appuyer sur des intellectuels sérieux, qui osent vivre leur vocation baptismale de prophète plutôt que sur des tartuffes, experts dans l'art de dire aux gens ce qu'ils ont envie d'entendre.

A cause des élucubrations et des manquements gravissimes de ce soit-disant intellectuel, combien d'hommes ont été traînés dans la boue, accusés d'être des menteurs et des ennemis de l'Eglise?

Le comble, c'est qu'il accuse aujourd'hui les auteurs du livre Vows of silence d'avoir été "contre-productifs"(sic). Bien sûr, Monsieur Introvigne, c'est évident! D'ailleurs, j'ajouterais que les critiques cinglantes du Christ à l'égard des pharisiens étaient également complètement contre-productives. Tout le monde sait très bien que les pharisiens étaient des gens très ouverts et prêts à se remettre en cause. N'est-ce pas?

Des autorités de l'Eglise avaient réussi, l'année dernière, à faire en sorte que l'OCDE le nomme comme représentant chargé de lutter contre le racisme, la xénophobie et les discriminations. Et pourquoi pas Marilyn Manson, tant qu'on y est?