A propos de moi

Brièvement : je suis un « converti » des JMJ de Paris, en 97. Un évènement qui a marqué ma vie considérablement et m’a conduit à rencontrer la Légion du Christ, et à y entrer en 1999. Je l’ai quitté en février 2006, miné par de terribles problèmes de conscience.
Après avoir travaillé dans le civil pendant un peu plus d’un an, j’ai réintégré un séminaire diocésain, où j’ai vécu les deux plus belles années de ma vie. Pour certains, c’était un temps de fondation spirituelle, pour moi, c’était un temps de guérison spirituelle. Ne pouvant pas garder pour moi tous les problèmes qui se posaient à ma conscience, j’ai pris la décision, début 2008, de transmettre mes inquiétudes aux autorités ecclésiales.
L’année dernière, les révélations concernant la double vie du père Maciel se sont ajoutées à d’autres découvertes, assez violentes, concernant des cas de pédophilie au sein de la Congrégation, par des gens que je connaissais bien. Alors… j’ai craqué… je me suis vidé de l’intérieur. Et j’ai demandé à mon évêque de prendre un peu de temps, pour souffler, pardonner, et tourner la page.
Je me suis installé à la montagne, et pour le moment, je travaille comme saisonnier dans une station de ski. Je suis très heureux, et je suis déjà très impliqué dans l’animation liturgique de ma nouvelle paroisse. Voilà pour la présentation personnelle.

Maintenant, passons au blog :

nous fêtons aujourd’hui l’anniversaire de la première semaine de son existence. Et le résultat a été très positif. Grosso modo :

  • Nous avons eu une moyenne de 95 visites par jour, provenant essentiellement des Etats-Unis, de la France et du Canada. Les visites du site ont été boostées par un article paru sur life-after-rc.com.
  • Peu de commentaires publics, mais de nombreux témoignages privés, français et canadiens, qui vont généralement dans le même sens : des remerciements, des encouragements… Quelques anciens légionnaires, dont certains sont encore prêtres ou séminaristes, ont également confirmé la véracité des articles.
  • Les forums de discussion ne donnent pas grand-chose, pour le moment, sans doute à cause d’une certaine pudeur… ou peut-être, qui sait, de respect humain ? Dans tous les cas, sachez bien qu’en mettant un commentaire, personne, (et moi non plus) n’a accès à votre adresse mail. Alors, n’hésitez pas écrire, quitte à prendre un pseudo !