EXLCBLOG.INFO Prévention à l'égard de la Légion du Christ et du Regnum Christi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 8 novembre 2013

Lenversdudecor.org

Lenversdudecor.pngEncore un dernier petit billet, pour dire aux lecteurs de ce blog, qu'avec un certain nombre d'anciens membres de différentes communautés à dérives sectaires, nous avons créé il y a quelques mois un site internet:

lenversdudecor.org

Ce site Internet continuera le travail de vigilance et de prévention initié sur ce blog.

Je profite de ce message pour remercier toutes les personnes qui m'ont accompagné et soutenu ces dernières années, en particulier les prêtres, religieux et religieuses, qui ont eu le courage de rejoindre notre noble cause.

Xavier Léger

mercredi 4 septembre 2013

Moi, ancien légionnaire du Christ...

Couverture_Moi_ancien_LC.jpgVoilà. Ça y est.

Le livre que je prépare depuis deux ans et demi avec Bernard Nicolas est sur le point de sortir en librairie. Ce sera le 11 septembre. J'aurais préféré une autre date, car la symbolique n'est pas forcément celle que je recherche, mais ce sont les contraintes de l'éditeur, alors...

Avec ce livre, mon devoir de conscience s'achève. Je n'ai hélas plus rien à dire. C'est pourquoi j'ai décidé de tout arrêter. Y compris ce blog. Je vais le laisser actif (au moins encore un an ou deux) mais je ne l'alimenterai plus.

Je suis soulagé, car grâce au livre, j'ai pu dire tout ce que j'avais sur le cœur.

J'espère que ce livre aidera les victimes à trouver un peu de réconfort ; qu'il aidera le peuple de Dieu à ne pas succomber aux chants des sirènes ; qu'il aidera les prêtres et les responsables de l’Église à comprendre le fonctionnement complexe et pervers d'une dérive sectaire.

Maintenant, je mets tout cela dans les mains de Dieu. Je ne peux faire plus.

Je remercie tous ceux qui m'ont soutenu au cours des dernières années, et je demande pardon à tous ceux que j'ai pu blesser. Mon intention a toujours été celle de faire entendre la voix de ceux qui ont été brisés dans les rouages de la Légion du Christ, et qui n'ont même plus la force de parler.

Parce qu'il n'y a pas de charité sans vérité ni justice.

Parce qu'on ne construit pas l’Église sur des mensonges.

Xavier Léger

mercredi 10 juillet 2013

Pourquoi les autorités de l'Eglise se font-elles si souvent tromper par des groupes controversés? (VIDEO)

Xavier_Trieste.pngConférence donnée le 4 juillet 2013, à Trieste, lors du congrès annuel de l'ICSA (Association internationale d'études sur les sectes), par Xavier Léger, ancien membre de la Légion du Christ (1999-2006)

Lire la suite...

jeudi 23 mai 2013

Une mère de famille dénonce les techniques de recrutement des légionnaires

predateurs_affiche1.jpgJe viens de recevoir le témoignage très touchant de Marie, une mère de famille dont le fils a été la proie d'un recruteur vocationnel. Mensonges, promesses non tenues, demi-vérités, harcèlement, culpabilisation... Bref, la recette habituelle! Merci, Marie, pour votre magnifique témoignage de courage et de foi! Soyez, ainsi que votre fils, assurés de nos prières!

Mon fils C. est ce que l'on appelle une vocation précoce: depuis l'âge de 4 ans, il a toujours dit qu'il voulait devenir prêtre. Les années passant, un jour il me demande s'il peut aller dans un petit séminaire. Une institution qui, hélas, n'existe plus en France. Je ne sais plus comment je suis tombée sur l'école de Méry, mais aussitôt appelés, ils étaient à ma porte. Et pourtant, nous habitons dans le sud! Très doux, très gentils , ils ont su me mettre en confiance pour que j'accepte de laisser partir mon fils une semaine à Méry.

Mon fils devait faire la connaissance de l'école. ils disaient avoir décelé une réelle vocation chez lui! La boule au ventre je le laisse partir. Je dis bien au père que mon fils a un portable et que tous les soirs, je veux qu'il appelle. "oui, oui, pas de problème", me répond-il...

Le soir de leur arrivée à Méry, juste un coup de fil du père pour me dire qu'ils sont bien arrivés, mais que C. est avec des camarades et qu'il ne peut pas m'appeler.

Lire la suite...

vendredi 10 mai 2013

Ecole Apostolique de Méry-sur-Marne: Les Légionnaires du Christ pédophiles condamnés à deux ans de prison

mouton-loup_net.jpgQue dire? Quand j'ai découvert le délibéré de ce procès, les bras m'en sont tombés.

Voilà une congrégation:

  • qui a passé près de 70 ans à étouffer les affaires de pédophilie de son fondateur et de ses membres déviants (pour ne parler que des affaires de pédophilie);
  • dont les membres sont encore dans un complet déni quant à la réalité des faits concernant le fondateur (La résolution de faire toute la vérité sur le fondateur et sur l'histoire de la congrégation - un engagement de tous les supérieurs de la congrégation - semble être passé à la trappe. Hélas.), et nous servent des discours schizophrènes du genre "malgré ses faiblesses, le père Maciel a été un instrument dans les mains de Dieu..."
  • dont le système de (dé)formation est une machine à broyer les personnalités et à générer toutes sortes de frustrations, y compris sexuelles;
  • dont la structure hiérarchique pyramidale permet à chaque échelon d'avoir droit de vie et de mort sur l'échelon d'en dessous;
  • qui a tout fait pour étouffer le scandale des affaires de pédophilie de Méry-sur-Marne (éviter de laisser des traces écrites; déplacer les abuseurs; culpabiliser les familles...)

Or, cette congrégation a osé se porter partie civile dans le jugement! Oui, vous ne rêvez pas: elle joue A LA VICTIME!

Lire la suite...

dimanche 28 avril 2013

Et ça continue, encore et encore...

Aveugle_guidant_les_aveugles.jpgA tous ceux qui prétendent que la Légion a changé, une petite lettre pour les ramener à la triste réalité...

Chers supérieurs, pères et frères dans le Christ,

J'ai demandé, il y a déjà un certain temps, l'autorisation de me rendre au Mexique, afin de pouvoir donner quelques conférences à des parents sur l'éducation de leurs enfants, de saluer quelques amis et également de collecter des informations pour ma thèse de doctorat. Mais ma demande a été rejetée. Lorsque j'ai demandé les raisons de ce refus, le directeur territorial m'a expliqué que la direction territoriale du Mexique et son conseil ne veulent pas que je rende visite aux communautés mexicaines, car depuis la lettre que j'ai écrit à propos de la vente de l'UNID, les supérieurs ont le devoir de protéger les communautés contre les inquiétudes que je risquerais de susciter.

Lire la suite...

lundi 15 avril 2013

Légionnaires du Christ : un scandale au Vatican

Spe_cial_investigation_LC.png

Spécial investigation
Un documentaire de Bernard Nicolas et Linda Salas Vega
52 mn. Première diffusion : le lundi 15 avril 2013, à 22h50, sur Canal +

Il y a quelques années, lorsque j'étais dans la Légion du Christ, je m'étais laissé convaincre que l'Eglise catholique était le bouc émissaire favori de tous les médias. Cette idée m'avait amené à nourrir une appréhension folle à l'égard des journalistes que je croyais doubles, manipulateurs et sans scrupule. Bref, j'étais tombé dans un véritable délire de persécution.

Quel chemin parcouru depuis ! Comment ai-je pu, moi, participer à ce que je dénonçais sans ambages il y a moins de dix ans ? Aurais-je perdu la tête ? Ai-je été happé par le côté obscure de la force ?

Et bien non : je me suis tout simplement rendu compte que je m'étais trompé et que mes appréhensions n'étaient basées que sur des peurs aveugles. Pire : j'ai compris que la paranoïa était en fait un moyen très pervers et très efficace qui permettait à des crapules (et celles-ci, bien réelles) de manipuler leurs victimes, de se protéger et de commettre dans l'ombre des crimes odieux.

Lire la suite...

dimanche 14 avril 2013

Les cardinaux qui ont passé l'éponge sur les crimes du père Maciel

coup-d-eponge-253958.jpgAu début, personne ne voulait y croire.

L'indécrottable gloriole catholique a même conduit certains à ré-écrire l'histoire, afin de sauver l'honneur de l’Église et du pape !

Peu importe le devoir de vérité, et encore moins la justice : Qu'on fasse taire les prophètes ! la seule chose qui compte vraiment, c'est de sauver les apparences... sic.

Et c'est ainsi que dans l'affaire du fondateur des légionnaires du Christ, nous avons fait de Benoît XVI un véritable héros : voilà l'homme qui a fait tomber l'infâme père Maciel ! Hourra !

Hélas, ce discours est faux. Terriblement faux. Les preuves se sont accumulées, et aujourd'hui, la chose est certaine : Benoît XVI et ses proches collaborateurs ont été en dessous de tout dans la gestion de ce lourd dossier. En fait, ils ont fait à peu près tout ce qu'ils ont pu pour étouffer le scandale, et n'ont agit qu'en dernier recours, parce qu'ils ne pouvaient plus continuer à étouffer le scandale sans risquer de provoquer un scandale encore plus grand.

Il y a quelques jours, un nouvel élément est venu confirmer, encore une fois, ce terrible constat. En effet, en novembre 2008, trois cardinaux, très haut placés dans la curie romaine, sont venus parler à la communauté des légionnaires du Christ de Rome. Les membres de cette communauté venaient d'être informés que le père Maciel avait eu une relation prolongée avec une femme, et qu'il avait eu une fille de cette union.

Des extraits de ces conférences ont fuité et ont été dévoilés il y a quelques jours dans les médias mexicains. Des enregistrements dans lesquels les dirigeants de l’Église expliquent qu'au fond, le père Maciel était un homme au cœur pur, un instrument docile dans les mains de Dieu, et que ses quelques erreurs de jeunesse ne sont rien au regard de l'extraordinaire mission qu'il a réalisé pour l’Église.

Lire la suite...

jeudi 11 avril 2013

Ecole apostolique de Méry-sur-Marne: Des Légionnaires du Christ pédophiles

Portail_Me_ry.jpgJournal La Marne - Mercredi 10 avril 2013

Des religieux de l'école apostolique de l’Immaculée Conception de Méry-sur-Marne s'adonnaient, en 2004 et 2005, aux attouchements sexuels, voire aux agressions sexuelles sur de jeunes élèves âgés de neuf à douze ans. L'un d'eux, le frère Éric, 25 ans à l'époque, s'est bien présenté au tribunal, l'autre, frère Trinidad José, 23 ans, avait un mandat d'amener depuis juin 2012 contre lui car sa congrégation avait préféré le renvoyer dans son pays d'origine, le Mexique. Si le premier est accusé d'avoir abusé de cinq enfants, le second en aurait maltraité trois.

La rigueur de l'éducation dispensée, l'obéissance totale due par les enfants à l'équipe pédagogique, la jeunesse des victimes, la confiance totale liée à l'exemplarité spirituelle représentée par la foi religieuse et la confiance des parents, assuraient une impunité théorique aux agresseurs.

Trois de ces jeunes enfants, devenus adultes depuis, sont venus à la barre du tribunal de Meaux, témoigner des sévices qu'ils ont subis.

Lire la suite...

mercredi 20 mars 2013

« C’est à leurs fruits que vous les reconnaitrez »

Michael_Langone.jpgLe cri d’alarme de Michael Langone, directeur de l’ICSA, reconnu comme l’un des plus grands experts mondiaux du phénomène sectaire, à propos de la Légion du Christ et du Regnum Christi. Dans cette intervention, il invite les dirigeants de l’Eglise à ne pas se laisser berner par les apparences : la Légion laisse derrière elle des âmes brisées et des vies détruites.

Lire la suite...

lundi 4 mars 2013

"Norberto, je vous adjure de ne pas assister au Conclave!"

Rivera.pngMalheur au monde à cause des scandales ! Il est fatal, certes, qu'il arrive des scandales, mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive ! (Mt 18, 7)

La présence du cardinal Norberto Rivera au Conclave est une honte pour l'Eglise entière. Comment un homme qui a passé sa vie à défendre aveuglement l'Eglise, au mépris de la justice et la vérité, peut-il avoir sa place dans l'élection du prochain pape? Je suis heureux de publier cet appel de l'ancien prêtre Alberto Athié - et dont vous pouvez lire le témoignage accablant ici - car je crois, comme lui, que la présence de ce cardinal au Conclave est un véritable scandale pour l'Eglise catholique.

Et j'invite tous les lecteurs de ce blog à aller signer la pétition en ligne en suivant ce lien: (Le formulaire se trouve à droite de la page. "Nombre = Prénom; Apellido = Nom de famille; Correo Electronico = Adresse email; Codigo Postal = Code postal; Firme = signez")

Norberto, votre inaction et vos dissimulations d'abus sexuels commis par des prêtres pédophiles sur des enfants, ne vous donnent pas les qualités morales nécessaires pour participer à l'élection du nouveau chef de l'Eglise Catholique. C'est pourquoi, Norberto, je vous adjure de ne pas assister au conclave.

Je joins à cette demande la lettre que j'ai écrite avec Joaquín Aguilar, José Barba Martín et Fernando González, et que nous allons transmettre sous peu à la nonciature apostolique du Mexique.

Alberto Athié

LETTRE OUVERTE

Mexico, le 27 février 2013

Devant les faits :

Du renoncement du Pape Benoît XVI, qui reconnaît ne plus avoir la capacité de gouverner l'Eglise,

Parce que l'une des causes les plus graves de ce renoncement est liée aux milliers d'abus et de viols commis par des prêtres, des évêques et des cardinaux, pendant des années et en de nombreux pays.

Lire la suite...

jeudi 4 octobre 2012

L’affaire Pablo Pérez Guajardo

Padre_Pedro_Pablo_Perez_Guajardo_003.jpg

Au nom de la charité...

Quand vous évoquez la question des dérives de la Légion, il y a toujours ceux qui vous répondent, très sûrs d’eux-mêmes «Allez, allez, vous n’imaginez pas quand même qu’ils sont tous mauvais, ces légionnaires!»

Aaah... C’est bien difficile de faire comprendre aux gens que le problème n’est pas une question de «bonne volonté», mais de structure viciée, laquelle peut effectivement induire des mauvais comportements chez certains membres.

L’histoire qui suit mérite d’être lue jusqu’au bout, parce qu’on y voit les caractéristiques habituelles des dérives de la Légion: Elle raconte la révolte incroyable du père Pablo, qui se fait expulser de la congrégation après y avoir passé 38 ans.

La goutte qui a fait déborder le vase? Une émission de télévision, diffusée en septembre 2011, sur une chaine mexicaine, prouvant que les supérieurs étaient tous au courant de la double vie de Maciel... et qu’ils avaient malgré tout entretenu le mensonge sans le moindre scrupule (Travaillant comme curé dans le territoire de mission de Quintana Roo... le père Pablo était déjà un peu «détaché» du système totalitaire de la Légion, ce qui explique qu’il ait pu voir ce reportage. Ce qui est impensable, bien sûr, dans les centres normaux de la Légion.)

Lire la suite...

dimanche 19 août 2012

Le père Berg dénonce l'enlisement du processus de réformes de la Légion du Christ

Avec un peu de retard, voici un article qui a été publié sur le site de l'association ReGAIN, ainsi que l'article du père Berg auquel il fait référence. Je publie volontiers cet article, bien que dans le fond, je trouve que le père Berg - aussi brillant intellectuellement soit-il - reste encore très naïf quand il concentre ses accusations sur les supérieurs légionnaires et sur le délégué pontifical...

wPnvvTyWMURI3tgjAe6_mDl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ.jpeg

Présentation de l'article par l'association ReGAIN (article original en anglais ici):

Le 22 juin 2012, sur le site internet du journal très catholique First Thing, a été publié un article du père Thomas Berg, intitulé «Le scandale des réformes enlisées».

Le père Berg a quitté la Légion du Christ après y avoir passé 23 ans. Il a suivi le processus de réformes pendant deux ans et a finalement décidé «d'exprimer sa profonde déception ainsi que son inquiétude sérieuse pour tous les jeunes gens et tous les prêtres dévoués qui font partie de cette congrégation.»

Le père Berg affirme que selon lui, il aurait été préférable pour l'Eglise et pour la Légion que l'ordre religieux fût supprimé.

Au sujet du processus de réformes qui stagne au point mort, il estime que le cardinal De Paolis – qui ne parle pas la langue officielle de la Légion, à savoir l'espagnol – a notamment fait deux choix désastreux :

  1. Il a maintenu la garde rapprochée du père Maciel à des postes de direction ;
  2. Il a renoncé à faire une enquête approfondie et indépendante qui aurait permis d'identifier les éventuelles complicités du père Maciel au sein et hors de la Légion.

Les lecteurs de ReGAIN (et de ce blog) ne seront pas surpris d'entendre le père Thomas Berg dénoncer «la résistance institutionnelle» ainsi que le manque de transparence des supérieurs légionnaires. Le père Berg accuse ces derniers de promouvoir l'idée selon laquelle la nomination d'un Délégué du Pape constituerait de facto une «approbation pontificale» de la continuation de la congrégation, ainsi que l'affirmation péremptoire que la congrégation possèderait un charisme et une mission valide.

Le père Berg ajoute que ceux qui espèrent des réformes attendent autre chose que des changements superficiels et cosmétiques. Il conclut que l'Eglise n'a pas besoin d'une institution comme la Légion, mais a besoin des hommes bons et zélés qui la composent.

Il formule enfin un dernier voeux : à savoir que tous les prêtres légionnaires se voient donner les moyens et les conditions réelles pour re-discerner sérieusement leurs vocations. Il encourage les familles à exiger que les légionnaires puissent passer un temps suffisamment long hors de l'influence de la congrégation, et bénéficient d'une direction spirituelle solide apportée par des prêtres de l'extérieur.

Le scandale des réformes enlisées de la Légion

22 juin 2012
par le père Thomas Berg

berg.jpgLe cardinal Velasio de Paolis a été nommé Délégué du Pape auprès des légionnaires du Christ au début du mois de juillet 2010, afin de conduire la congrégation à travers un «processus de profonde ré-évaluation», comme cela était indiqué dans le Communiqué du Saint Siège adressé aux légionnaires et daté du 1er mai 2010. Sa nomination faisait suite à une enquête approfondie de tous les centres de formation et d'apostolat légionnaire, conduite par une équipe d'évêques nommés par le Pape. Cette enquête avait été commandée par le Pape lui-même, après que les supérieurs majeurs de la congrégation aient admis au début de l'année 2009 que le père Maciel avait vécu une double vie de dépravation morale, ayant eu des enfants de plusieurs maîtresses et ayant abusé sexuellement d'un certain nombre de jeunes séminaristes.

Lire la suite...

vendredi 17 août 2012

L'histoire du prêtre pédophile Marcial Maciel portée à l'écran

Marcial_le_Maudit.jpgSur francetv.fr:

L'histoire de l'influent prêtre mexicain Marcial Maciel, accusé d'avoir abusé sexuellement de mineurs et d'avoir eu une double vie avec femmes et enfants, est en train d'être tournée dans le plus grand secret au Mexique.

Décédé en janvier 2008 à l'âge de 87 ans, Maciel avait été le fondateur de l'ordre des Légionnaires du Christ, présent dans 22 pays avec en particulier des collèges et des universités. A partir de 1997, plusieurs de ses anciens élèves et étudiants avaient révélé avoir été abusés sexuellement par ce prêtre influent au Vatican dans les années 90.

Lire la suite...

samedi 2 juin 2012

Réponse aux communiqués de la Légion relatifs à l'affaire Thomas Williams

shadock.jpgTexte publié en espagnol sur le site de l'Association des Victimes de la LC

Le 26 mai 2012
Par Carpatos

Après que le père Thomas Williams ait reconnu avoir entretenu une relation avec une femme, avec qui il a même eu un enfant, les Légionnaires, par la plume de Luis Garza, d'Oscar Nader et d'Alvaro Corcuera, ont publié chacun leur communiqué.

Bien qu'étant une chose très naturelle, cette relation est humainement immorale et chrétiennement condamnable, surtout quand on pense que l'affaire n'a finalement été rendue publique qu'à cause des pressions médiatiques.

En fait, ce qui est grave, c'est que sans le concours des journalistes qui cherchent la vérité par simple devoir, tout aurait continué a être étouffé, par les mêmes personnes qui aujourd'hui publient leurs communiqués.

Luis Garza se lamente que ces révélations ajoutent de nouvelles blessures alors que d'autres blessures n'ont pas encore cicatrisé.

Mais, justement, pourquoi n'ont-elles pas cicatrisé ?

Lire la suite...

lundi 21 mai 2012

La Légion du Christ : une machine à déformer les consciences ?

Machine_deformer_consciences.jpegL'article suivant est issu d'une discussion sur le blog Life-after-rc. Il reprend une intervention d'Aaron Loughrey, un ancien légionnaire irlandais.

" Je crois très fortement – et depuis longtemps – que les Légionnaires sont gravement déformés.

Leurs consciences sont altérées, et cela a de très sérieuses conséquences : leur conception du bien et du mal, qui est décrit par le menu dans leurs livres, est régie jusque dans ses moindres détails par la maxime légionnaire : avec la permission, vous pouvez tout faire.

Au final, les légionnaires infèrent que quelque chose est mal seulement quand elle faite sans permission.

L'individu abdique ainsi sa capacité à décider par lui-même si une chose est morale ou non : la réponse se trouvera peut-être dans ses livres... mais plus généralement dans les décisions de son supérieur.

Comme supérieur, vous avez à décider ce qui est bien et ce qui est mal pour vos sujets. Cette décision, toute relative, vous permet au passage de vous autoriser des exceptions pour vous-même.

J'ai du mal à exprimer clairement ce qui est mal, mais basiquement, les légionnaires détruisent cette partie de nous qui sait distinguer entre le bien et le mal, cette partie – oserais-je dire – que même les enfants ont...

De ce point de vue, il n'existe en fait pas de « bon légionnaire », car tous ont leurs consciences altérées.

Lire la suite...

dimanche 20 mai 2012

La vraie fausse réforme des Constitutions

LC_MANUAL.jpg

Frodon: « - Mais il a été détruit! Sauron a été détruit! »
Gandalf: « - Non, Frodon... L'esprit de Sauron a survécu, car sa force vitale est liée à l'anneau et l'anneau n'a pas été détruit. »

Le canular légionnaire continue

Quand on a appris, à la suite des conclusions de la visite apostolique, qu'un délégué allait être nommé pour engager le processus de réformes dans la Légion du Christ, au vue de toutes les manipulations odieuses auxquelles nous avions assisté pendant la visite apostolique, je me suis dit, hélas, que la réforme des Constitutions allait se faire de la même façon qu'avait été faite la Visite Apostolique : à savoir que tout serait fait pour empêcher la moindre évolution.

Si, si, ce n'est pas très compliqué... D'ailleurs, voici la recette :

  • D'abord, prenez soin de ne jamais aller à la rencontre des anciens légionnaires (enfin, ceux qui ont un peu de recul sur le fonctionnement de la congrégation et qui offrent une analyse critique sur celle-ci)
  • Ensuite, au cours du processus, faites en sorte que tous ceux qui évoquent la possibilité de quelques réformes... soient envoyés en mission dans la brousse, ou bien qu'ils dégagent de la congrégation, purement et simplement. Non mais, sans blague.
  • Ensuite, il faut faire une grosse usine à gaz, juste pour donner l'impression que ça fait du bruit : vous nommez des commissions dans chaque territoire, qui à leur tour nomment des sous-commissions qui se réunissent trois fois par an pour élire des délégués, établissent des rapports en trois exemplaires, etc.

Lire la suite...

De scandale en scandale, à cause de l'inefficacité du cardinal De Paolis...

je_craque.jpgJosé Martínez de Velasco, le responsable du blog espagnol El Trastevere, pose une série de questions au Délégué Pontifical. Original ici.

Deux ans après le communiqué du Saint-Siège qui faisait suite au rapport des Visiteurs Apostoliques, il serait bon que quelqu'un réponde enfin aux questions que tout le monde se pose, et qui agitent autant les réseaux sociaux que les médias :

  1. Pourquoi le père Alvaro Corcuera, ainsi que d'autres supérieurs, à Rome ou ailleurs, continuent-ils à occuper des postes de direction à la tête de la congrégation et de ses territoires ?
  2. Pourquoi la Légion n'a-t-elle toujours pas demandé pardon publiquement aux victimes du déprédateur Maciel et ne s'est-elle toujours pas engagée sérieusement à dédommager les victimes ?
  3. Pourquoi la Légion continue-t-elle à étouffer les cas d'abus sexuels ?
  4. Pourquoi ceux qui ont étouffé des scandales – et dont les noms sont sur toutes les lèvres – continuent-ils dans la Légion, bien qu'à l'abris des regards ?
  5. Que s'est-il passé avec les enfants – reconnus ou pas – de Maciel ?
  6. Comment se fait-il que le voeu privé soit réapparu dans le brouillon des nouvelles Constitutions, sur lesquelles la Légion travaille actuellement pour les réformer ?
  7. Pourquoi les questions concernant la Sécurité Sociale des religieux, prêtres et consacré(e)s n'ont-elles toujours pas été traitées, de sorte que ceux qui exigent le respect de leurs droits légitimes soient obligés de passer par les tribunaux ?
  8. Pourquoi les supérieurs de la Légion ont-ils fait appel à une agence extérieure pour faire la lumière sur les affaires de pédophilie, alors que depuis des années et jusqu'à présent, il y a des personnes qui n'ont eu de cesse de dénoncer ces affaires, malgré les persécutions et les pressions de tous genres (et même les calomnies) qu'ils ont subit et qu'ils continuent de subir ?
  9. Pourquoi les informations relatives à l'enquête que le Saint Siège réalise sur sept auteurs présumés d'abus sexuels ont-elles été rendues publiques précisément maintenant... alors qu'on sait parfaitement qu'il y a de nombreux autres cas, et que tous ont été déjà dénoncés – avec nom et prénom – dans de nombreux forums, et cela depuis des années ?
  10. Pourquoi l'affaire du père Thomas Williams a-t-elle été rendue publique précisément maintenant ?
  11. Pour la Légion n'a-t-elle pas pris le temps de s'interroger sérieusement sur le fait que tous les membres de la famille Oriol ont quitté, les uns après les autres, la Congrégation ? Pourquoi la Légion n'évoque-t-elle pas la question du patrimoine immense que cette famille a mis à la disposition de la Légion ?
  12. Pourquoi Benoît XVI ne s'est-il pas réuni avec les victimes d'abus sexuels de la Légion, lors de sa dernière visite au Mexique ? Comment a-t-on pu tolérer que la Conférence épiscopale mexicaine n'ait rien fait pour programmer une telle rencontre ?
  13. Quelle est la raison des attaques qu'Alberto Athié a subit au cours des dernières semaines, de la part de la Conférence épiscopale ?
  14. Pourquoi la lettre de Juan José Vaca, adressée au Pape et dans laquelle il lui demandait pourquoi il ne s'était pas réuni avec les victimes au Mexique, n'a-t-elle pas eu de réponse ?
  15. Pourquoi la lettre si émouvante, sincère et courageuse de Nieves Garcia, adressée au père Montan, n'a-t-elle pas eu de réponse ?
  16. Combien de temps, cardinal De Paolis, devrons-nous s'interroger sur les raisons de votre inefficacité suggérée ou imposée ?
  17. Enfin, Éminence, quand aurons nous enfin l'occasion de constater que la vérité nous rendra et vous rendra libre ?

vendredi 18 mai 2012

La Légion du Christ ou le clivage structurel des consciences

Drama and comedyIl y a exactement un an, au cours d'une interview au sujet de l'affaire Maciel et de l'avenir de la Légion, le père Williams a dit la chose suivante : "Si tout cela avait éclaté il y a 30 ou 40 ans, la Légion aurait été détruite immédiatement"... 'Mon explication personnelle, c'est que Dieu a peut-être fait en sorte que tout ceci sorte suffisamment tard..."

Un moment de stupeur, d'épouvante... Le père Thomas Williams, l'icône de la Légion, bardé de diplômes, passant sa vie à enseigner la morale... n'était pas capable de formuler un jugement éthique de base sur une question à laquelle un enfant de cinq ans aurait su répondre. Oui, vous avez bien entendu: le père Williams défendait l'idée selon laquelle Dieu aurait permis que des crimes épouvantables soient commis et la justice non rendue... pour permettre à la Sainte Légion du Christ de ne pas être détruite au passage. "Désolé les gars: vous avez été violé, agressé, il vous a brisé votre enfance, votre adolescence... et peut-être votre vie entière; on vous a ensuite accusé d'être des traitres et des Judas; on a répandu des calomnies infâmes sur vous... mais MYSTERIEUSEMENT, c'était la volonté de Dieu!"

Je dois avouer que cette affirmation m'a profondément blessée: quand tout d'un coup, vous réalisez que ces gars qui passent leur temps à regarder le monde de haut, à faire des grands discours moralisateurs... apparaissent dans leur vérité, incapables de distinguer le bien du mal quand c'est à eux d'élaborer un simple jugement moral. Cela m'a beaucoup troublé, et les révélations que nous avons eu ces derniers jours n'ont fait que corroborer mon intuition. D'un personnage au jugement clivé, nous avons découvert que le personnage entier était clivé. Et ceci explique sans doute cela.

9782706706813.jpgJe publie ci-dessous un court extrait de ce qui est, sans doute, l'ouvrage le plus brillant que j'ai lu jusqu'ici sur les phénomènes psychologiques en jeu dans ce genre de communauté. Je vais même aller un peu plus loin: je crois que sans ces clés d'interprétation, il est absolument impossible de comprendre quoi que ce soit au problème. Aussi, je ne saurais que trop vous conseiller de lire ce livre. C'est un véritable trésor!

Le clivage

Le clivage de l'objet est un mécanisme qui permet au sujet de scinder en deux parties l'objet avec lequel il est en relation, l'une bonne, l'autre mauvaise. Ce mécanisme inconscient évite le constat douloureux que le même objet est à la fois bon et mauvais ; il peut ainsi être et rester idéalisé. Au lieu d'accepter la réalité nuancée et ambivalente, le sujet coupe l'objet en une partie bonne avec laquelle il reste en lien et qui continue de porter l'idéalisation, et en une partie mauvaise dont il dénie l'existence.

Le milieu religieux offre des possibilités au déploiement de ce mécanisme de clivage. Le monde, tel que se le représentent certains croyants, est scindé en deux entre les fidèles et les infidèles, les alliés de la foi et ses ennemis, les traditionalistes et les progressistes, les bien-pensants et les autres, les croyants évolués et les bigots. Ces clivages sont souvent des symptômes du repli identitaire. Il s'enracine dans un fond archaïque de type manichéen. D'une manière plus générale, chaque réalité est classée en «bien» ou «mal». Ce qui est «bien» appelle immédiatement une comparaison de ce qui est mal en contre-point. Les critères de jugement empruntent plus aux valeurs personnelles et aux loyautés envers la famille et le milieu qu'aux valeurs strictement religieuses. La manière de s'habiller, de décorer la maison, de recevoir les amis, de s'exprimer, rien n'échappe au jugement et à la classification binaire. Face à toute réalité extérieure, la personne est en position haute. Elle rejette tout ce qu'elle ne connaît pas et évite toute remise en question. Elle s'identifie elle-même à ce qu'elle a étiqueté comme «bien». Ce dispositif la protège.

Lire la suite...

jeudi 17 mai 2012

L'affaire de Superlégionnaire Williams: quelques points de réflexion

Superpretre.jpgVous trouverez dans cet article deux choses:

  • Des éléments biographiques sur Superlégionnaire. Bien que la Légion ait immédiatement fait fermer le site Internet de Superlégionnaire, un internaute qui avait gardé une copie des informations présentées dans ce site les a publié dans un commentaire sur le site Life-after-rc. Forcément, le palmarès du bonhomme témoigne encore une fois de l'envergure du simulacre. Cette histoire montre bien, je trouve, le besoin compulsif des légionnaires pour toujours sauver les apparences. Rien à foutre de la justice, et encore moins de la vérité: tout est bon pour mettre de la poudre aux yeux du monde. C'est pathétique et en dit long sur la dimension narcissique présente dans la Légion.
  • Une brillante analyse de Geneviève Kineke, la responsable du même site déjà cité, qui a compilé l'ensemble des réactions suscitées par cette nouvelle révélation.

Biographie du père Thomas Williams, lc

Le père Thomas D. Williams LC est un prêtre américain, membre de la congrégation des Légionnaires du Christ et spécialiste en théologie morale. Il est professeur de théologie à l'Université Regina Apostolorum de Rome, et correspondant de CBS News pour les affaires du Vatican. En tant que tel, le père Williams a couvert l'évènement de la visite du Pape aux Etats-Unis en avril 2008, ainsi que le voyage du Pape en Terre Sainte en Juillet 2009. De 2004 à 2007 Williams a travaillé comme expert sur les questions de foi et de religion pour NBC et MSNBC News. Pendant cette période, il est apparu régulièrement dans le Today Show, le NBC Nightly News, le Dateline et le MSNBC's Ethical Edge. Il a également beaucoup travaillé pour Sky News, sur les questions d'Eglise et de morale. Pour NBC et Sky News, Williams a couvert l'évènement de la mort du Pape Jean-Paul II, ainsi que le Conclave et l'élection du Pape Benoît XVI.

Thomas Williams a grandit à Bloomfied Hills, dans le Michigan, et a fait des études d'économie et de finance à l'Université du Michigan, où il a obtenu un diplôme d'administration et de management. Peu de temps après, en Septembre 1985, il est entré dans la Congrégation des Légionnaires du Christ, et pendant les neuf années qui ont suivi, il a étudié la spiritualité catholique, d'abord à Cheshire (Connecticut), les Humanités Classiques et l'espagnol, le latin et le grec à Salamanque (Espagne), et la philosophie et la théologie à Rome. Williams a été ordonné prêtre le 25 novembre 1994, à Mexico.

Cette même année, le père Williams a été nommé supérieur de la communauté de la Direction Générale des Légionnaires du Christ, à Rome, et a occupé ce poste pendant six ans. Pendant cette période, il a continué des études, obtenant une licence en philosophie et un doctorat en théologie summa cum laude. En l'an 2000, il a été nommé doyen de la faculté de théologie à l'Université Regina Apostolorum de Rome, une charge qu'il a porté jusqu'en 2007. A l'université Regina Apostolorum, Williams enseigne la Théologie morale, la Doctrine sociale de l'Eglise, les questions sur la Dignité, les Droits de l'homme et la conscience, et la christologie. Il est également membre du Centre Saint Paul de Théologie biblique aux Etats-Unis et membre de l'Académie Pontificale Saint Thomas Aquinas. Williams a enseigné dans différents lieux à Trujillo (Pérou), Leggiuno (Italie), Caracas (Venezuela), Cracovie (Pologne) et Madrid (Espagne). En 2002 et 2003, il a été l'un des conseillers de Mel Gibson pour la réalisation du film La Passion du Christ.

Le père Williams parle couramment anglais, espagnol, italien, français et allemand. Il a également de bonnes connaissances en portugais, latin et grec ancien.

Lire la suite...

- page 1 de 8